Pour  la troisième année, à l’occasion de ses Rencontres Nationales Culture & Innovation(s), le Clic France analyse les principales innovations numériques dans les musées et lieux de patrimoine, en France et dans le Monde. Voici le cahier des tendances pour l’année 2014.

NSW Kenderidne-e1392950223714

De la visite à l’expérience !

Le visiteur contributeur
Le visiteur créateur
Le visiteur joueur
Le visiteur programmateur
Le visiteur financeur

4 outils numériques innovants pour transformer l’expérience
Notre coup de cœur : L’espace immersif interactif du musée Victoria

 

De la visite à l’expérience ! 

L’analyse des 250 articles publiés sur le site du Clic France en 2014 fait ressortir «Expérience» comme mots clé 2014. Symbole d’une visite qui évolue et qui transforme le visiteur en visit-acteur. 

La visite d’un musée ou d’un lieu de patrimoine ne peut ainsi plus se résumer à un parcours passif mais doit devenir une expérience, pendant laquelle le visiteur devient acteur. Une nouvelle forme d’expérience, durant laquelle le visiteur interagit avec le lieu, avec ses collections, avec ses expositions et avec les autres visiteurs.

Le visit-acteur se décline en 5 comportements: contributeur, créateur, joueur, programmateur et même financeur.

mnhn app birdlab pic 1iwm air crowdsourcingsmithsonian-crowdsourcing

Le visiteur contributeur

En 2014, le visiteur a continué d’être mis à contribution pour apporter des contenus et enrichir ceux que le lieu de patrimoine compte mettre à disposition du public.

Plusieurs initiatives françaises et mondiales sont à noter:

. crowdsourcing et environnement avec l’initiative du MNHN, pour observer et mieux protéger les oiseaux en France, Birdlab (Le Muséum lance sa première opération de sciences participatives associant jeu et observation sur smartphone) mais également le lancement par le National Museum History London d’une application mobile, outil collaboratif destiné à inciter le public à explorer et recenser la diversité végétale du Royaume-Uni

. les ateliers wikipédia organisés dans 10 lieux culturels de Bordeaux en octobre 2014 et destinés à faire enrichir par la communauté Wikipedia les pages de l’encyclopédie en ligne consacrées aux différents musées et lieux de patrimoine bordelais (Avec Wikipédia, la ville de Bordeaux mise sur le numérique culturel et l’open data)

. Les collectes de photos de famille au Château de Versailles et au Musée Arles Antique (Le Château de Versailles et le Musée Arles Antique lancent une collecte de photos de famille)

. Les appels à contribution dans le cadre des commémorations des guerres (L’Imperial War Museum britannique invite le public à raconter huit millions « d’histoires de vie »L’Imperial War Museum de Duxford lance un site de crowdsourcing pour mieux connaitre l’histoire de la seconde guerre mondialeLe musée In Flanders Fields et Google lancent un registre numérique des soldats irlandais morts durant la 1ère guerre mondiale) ou autres catastrophes humaines (Le musée du mémorial du 11 septembre lance un recueil en ligne de témoignages des survivants et sauveteurs)

. deux initiatives proches dans leur principe mais aux dimensions différentes: en décembre 2014, la BNF a lancé la plateforme Correct pour corriger une partie des documents anciens manuscrits de Gallica, qui a attiré plus de 250 correcteurs amateurs en un mois. Quelques mois plus tôt la Smithsonian Institution lancait son Transcription Center et attirait plus de 4 000 volontaires correcteurs en fin d’année 2014

Tate Minecraft schemermn nouvelles cover vallotton1.225x225-75colombus MPN logo -Webtile

Le visiteur créateur

En 2014, la création n’est plus l’apanage des artistes. Les visiteurs sont également appelés à devenir créateur.

Le Clic France a particulièrement aimé ces initiatives originales:

. Le British Museum a appellé la communauté Minecraft à reconstituer en 3d l’ensemble du musée (Le British Museum sera bientôt reconstruit en version numérique et par le public dans Minecraft). Quelques mois plus tôt, la Tate avait proposé aux fans les plus talentueux du jeu vidéo Minecraft de créer des versions en pixels des œuvres phares de sa collection (La Tate invite la communauté Minecraft à réinterpréter ses chefs d’oeuvres)

. la Tate a également lancé un concours de création inspirée de certaines œuvres de sa collection (Tate Britain invite les internautes à voter pour son nouveau prix d’art numérique et à envoyer leur gif créatif)

. Pour son exposition Félix Valloton, la RMN-GP a organisé un concours de nouvelles et en a publié les 10 meilleures dans un ebook gratuit (La RMN publie un ebook de 10 nouvelles autour de l’exposition Félix Vallotton)

. En octobre 2014, le Columbus Museum of Art a lancé #MobilePhotoNow, un concours photos instagram. Parmi 45 000 photos reçues de 90 pays, 300 photos sont accrochées dans le musée depuis le 06 février 2015 (Le Columbus Museum of Art présente #MobilePhotoNow, la plus grande expo de photos mobiles jamais organisée par un musée).

. Nous avons également aimé l’originalité de deux manières d’impliquer les visiteurs dans la production de contenus vidéos. Avec Met Kids, une série de court métrages d’animation autour d’une oeuvre majeure de la collection réalisé dans le cadre d’ateliers pour enfants ou l’initiative du Stedeljik qui a conçu des films à partir des dessins de ses visiteurs (Le Stedelijk Museum crée un film crowdsourcé avec les dessins des visiteurs)

paris musées missionZigomar-2-lieumet One_Met_Many_Worldsofabulis twitterV&A residence game

Le visiteur joueur

Influencé par la pratique des jeux vidéos, un des premiers loisirs dans le monde, les musées cèdent peu à peu à la tentation de la gamification dans la production des contenus de communications mais également en matière d’outils de médiation.

. Mécaniques éditoriales internet basées sur la gamification:

Nous avons aimé le projet Muséosphère / Mission Zigomar de Paris Musées (Paris Musées Juniors: la nouvelle plateforme dédiée aux jeunes publics des musées de la ville de Paris) et la série web très innovante du Met, One Met Many Worlds (Le Metropolitan Museum lance un nouvel outil web interactif en onze langues: « Un Met. Des Mondes »)

. Serious games:

2014 fut l’année du serious game notamment en France avec plusieurs projets ambitieux: Termita (inMedias), Ofabulis avec le CMN (OFabulis, un jeu sérieux pour faire découvrir 19 monuments français) et « Sauvons le Louvre » par FTV Education avec Le Louvre.

 . Enfin au V&A: l’artiste développeuse de jeux vidéo, en résidence depuis février 2013, a créé un jeu pour explorer la collection (Le premier jeu iPad du V&A Museum s’inspire du designer textile William Morris)

phillips ucurate app 1frye #SOCIALMEDIUM_Frye_Art_Museum_Dylan_NeuwirthDanse à Bougival, 1883 Pierre-Auguste Renoir,  Museum of Fine Arts, Boston. (c) Museum of Fine Arts, Bostonarteverywhere-nighthawks-600x337

Le visiteur programmateur

Contributeur, créateur, joueur, le visiteur de 2014 revendique ou se voit accorder une nouvelle attribution: la curation. Il est ainsi devenu à plusieurs reprises commissaire d’exposition réelles et virtuelles.

. Pour la Nuit des musées 2014 du Royaume Uni, les visiteurs ont été appelés à choisir certaines des œuvres exposées dans certains lieux culturels (Nuit des musées: les internautes choisissent les œuvres exposées dans certains lieux britanniques)

. A l’occasion de son exposition « Made in USA », The Phillips Collection a proposé une application très innovante, «uCurate» qui permet aux internautes de créer leurs propres expositions virtuelles en ligne. (La Phillips Collection de Washington lance l’application uCurate qui transforme le visiteur en commissaire d’expo)

. pour la seconde année consécutive, les anglais ont été appelés à choisir les œuvres anglaises qui allaient faire l’objet d’affichage public pendant l’été. une initiative également étendue aux USA. (Art Everywhere: quand les œuvres d’art descendent dans les rues britanniques et américaines !)

. Dans deux musées américains, l’internaute est devenu co-commissaire d’une exposition. Au Museum of Fine Arts Boston, le public a choisi une partie des oeuvres exposées lors de l’exposition Impressionnistes. (Boston: le public commissaire de la prochaine exposition Impressionnistes). Au  Frye Art Museum Seattle, pour l’expo #SocialMedium, 232 peintures de la collection soumises au vote des internautes pour décider des oeuvres à accdrocher (Le public du monde entier est le commissaire de la nouvelle exposition du Frye Art Museum de Seattle).

Phillips 20141015103605-Indiegogo_image_banner_2Fondation VMF ulule banniere-lancement-620x223Lascaux 4 1533746_a1-13093653-1200_800x400musée jeanne albret ticket suspendu pic

Le visiteur financeur

En 2014, le succès du financement participatif ne s’est pas démenti dans le secteur muséal et patrimonial. 

. pour financer une exposition et notamment des dispositifs sensoriels et audiovisuels (Musée Air & Espace pour l’expo «la grande guerre des aviateurs»

. pour financer le site web d’une exposition (Phillips Collection, future exposition consacrée à Jacob Lawrence) (Phillips Collection fait appel au crowdfunding pour financer le site web d’une future exposition consacrée à Jacob Lawrence)

. pour rénover des lieux (Fous de Patrimoine, avec VMF) (La fondation VMF lance une seconde collecte « Fous de Patrimoine » avec la plateforme Ulule)

. pour financer un lieu: Lascaux 4 (Lascaux 4: lancement des travaux et d’une campagne de financement populaire)

. pour rénover une œuvre (La Victoire de Samothrace au Louvre, la maquette du Mt St Michel à la Cité Archi, l’Atelier de Courbet à Orsay qui a généré 155 374 euros de financements individuels) (Avec 1 million d’euros collectés pour la Victoire de Samothrace, le Louvre obtient un nouveau succès de financement populaireLe musée d’Orsay lance une souscription populaire pour restaurer « L’Atelier » de CourbetLa Cité de l’Architecture et le musée d’Orsay s’associent à Ulule pour restaurer des œuvres du patrimoine français)

. Pour sauver une collection (2.74 millions de £ collectées en un mois pour éviter la dispersion des œuvres de la Collection Wedgwood) (En apportant 2.74 M£ en moins d’un mois, le public britannique a sauvé la Collection Wedgwood)

Bien plus modeste, nous avons aimé l’approche originale du Musée Jeanne d’Albret à Orthez: le billet suspendu. Le visiteur peut acheter un second ticket à tarif réduit qui sera ultérieurement offert à un curieux sans le sou. (Musée Jeanne d’Albret (Orthez) : le premier musée en France à lancer le « ticket suspendu ») et l’opération « devenez mécène pour un euro de plus » lancée par le Centre des Monuments Nationaux à l’occasion de l’expo Saint Louis.

(c) France TélévisionsMNHN NY 3d print dino 2groninger museum ibeaconNouvelle salle immersive du Cooper Hewitt Museum (c) Matt Flynn, Cooper Hewitt / Smithsonian Design Museum

4 outils numériques innovants qui vont transformer l’expérience

En 2014, 4 technologies innovantes ont commencé à impacter l’organisation, la médiation, et la communication des lieux de patrimoine. Et le Clic France fait le pari que ce n’est qu’un début ….

. Les robots

Visites à distance de lieux :

En 2014, les robots se sont installés dans les lieux de patrimoine, notamment au Château d’Oiron / CMN (visite pour public empêché), au National Museum Australia (visite pédagogique à distance), au Grand Palais / Cité des Sciences (visite à distance pendant la Nuit des musées 2014), au Château Racconigi en Italie (visite à distance) et à la Tate (visite événementielle de nuit). (Un robot-camera permet aux visiteurs à mobilité réduite d’explorer le château d’Oiron ,Le Château Racconigi accueille Virgil, le premier robot italien pour visiter un muséeDu 13 au 17 août, le projet After Dark permet de visiter la tate la nuit via un robotAvec Awabot et le Clic, des robots passent la nuit des musées … à la Cité des sciences, au Grand Palais et au Musée Gallo Romain de Lyon)

Médiation in situ :

. Japon / Musée des sciences émergentes (robot médiateur) (Au musée des Sciences émergentes de Tokyo, des robots humanoïdes guident les visiteurs)

. Bibliothèque de Wesport (Connecticut): deux robots humanoïdes, Vincent et Nancy accueillent le public depuis le 11 octobre 2014

. Au British Museum, un robot réalise les études de satisfaction des visiteurs

L’impression 3D

L’impression 3D facilité par des imprimantes de plus en plus petites et au prix accessible, a permis de faire entrer la 3D dans la sphère muséale.

Objets d’exposition :

. L’oreille coupée de Van Gogh reconstituée pour une exposition au ZKM puis à NYC (Le musée allemand ZKM expose une réplique 3D de l’oreille coupée de Van Gogh)

Objets d’éducation:

. au Museum Hist Naturelles de NY, des jeunes reconstituent un dinosaure en taille réelle avec des faux os en 3D (Au museum d’histoires naturelles de NY, des élèves recréent le squelette d’un dinosaure grâce à l’impression 3D)

. Museofabber, plateforme de diffusion scolaire de répliques 3D d’œuvres muséales (Museofabber veut diffuser dans les écoles des répliques imprimées en 3D d’objets muséaux)

Objets de communication :

. la Cité de l’architecture a offert une maquette miniature 3D du Mont Saint Michel en contrepartie des dons

La géolocalisation indoor iBeacon (BLE)

L’année 2014 a été incontestablement l’année du déploiement de la géolocalisation indoor BLE iBeacon dans les lieux de patrimoine, en France et dans le Monde.

Cette technologie qui permet la géolocalisation des visiteurs et la personnalisation des contenus des audioguides a notamment été déployée en 2014 dans les lieux suivants:

. Musée Jacquemart (permanent) (Culturespaces: « Jacquemart-André est le premier musée français à tester la technologie de géolocalisation iBeacon »)

. Monumenta Paris (expo)

. Maison Rubens Anvers (permanent) (Les visiteurs de la Maison de Rubens à Anvers guidés par la technologie iBeacon)

. Musée National Geographic (expo) (Le musée National Geographic teste le iBeacon pour enrichir les visites de sa nouvelle exposition)

. National Museum Wales (permanent)

. Groninger Museum Pays Bas (expérimentation) (Avec les technologies NFC et iBeacon, le Groninger Museum veut rendre unique l’expérience du visiteur)

. Galerie Sakura Paris (expo)

. Pacific Science Center Seattle (permanent) (Le Pacific Science Center de Seattle intègre le iBeacon dans sa nouvelle application mobile de visite Mixby)

. Château de Leicester (permanent) (Avec la technologie iBeacon, le château de Leicester veut raconter son histoire en version numérique)

. Brooklyn Museum (permanent)

. Musée Picasso Paris (permanent)

. Musée Cognacq Jay Paris (expo) (Pour sa réouverture, le musée Cognacq-Jay lance une première application mobile et déploie le iBeacon).

Localisation in-door: la technologie iBeacon déploie ses ailes dans le monde de la culture

La technologie iBeacon pourrait prochainement être déployée au Met et par la Smithsonian Institution.

Les outils d’immersion

Qu’ils soient fixes (salles ou bulles) ou mobiles (lunettes et casques), les outils d’immersion remportent un succès croissant en matière de médiation patrimoniale.

. L’oculus Rift offre une exposition augmentée à la Galerie Phoebux (Aix) (Avec l’Oculus Rift, la Galerie Phoebus immerge ses visiteurs dans la réalité augmentée) et une visite virtuelle d’un atelier d’artiste à l’Institut du Monde Arabe (Avec l’IMA, le Maroc contemporain se raconte sur un webdoc et sur des lunettes Oculus Rift)

. Au Louvre Lens, une salle immersive réservée aux groupes permet de manipuler des oeuvres avec un médiateur) (Pour son expo «des animaux et des pharaons», le Louvre-Lens propose un dispositif multimédia d’exploration de momies animales)

. Les salles immersives permettent de faire revivre l’histoire au Musée de Cracovie  (Une exposition mediévale ultranumérique au musée de Cracovie) et d’explorer les collections du Cooper Hewitt Design Museum (Le numérique et les mécènes transforment le Cooper Hewitt en nouveau temple du Design).

NSW Kenderdine.1024

Notre coup de cœur : L’espace immersif interactif du musée Victoria

Musée Victoria Australie: 80 000 objets explorables dans un espace immersif interactif.

L’Université NSW a achevé le développement pour le musée Victoria d’un «navigateur numérique interactif» permettant à ses visiteurs de naviguer dans une collection de 80.000 objets. Ce navigateur muséal est le premier de son genre dans le monde et sera installé en 2015 au musée Victoria.

(Le navigateur numérique créé par l’université NSW permettra aux visiteurs d’explorer et de s’immerger dans les archives des musées)

Auteur: PY Lochon

Date de première publication: 12/02/2015

Version écrite légèrement modifiée de la présentation orale du même auteur le 06/02/2015 durant les 6èmes Rencontres Nationales Culture & Innovation(s)

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Innovation dans les musées et lieux de patrimoine en France et dans le Monde: cahier des tendances 2013