Le 11 octobre 2016, le CLIC France et Paris Musées organisent une journée d’étude consacrée à la question du numérique et de l’innovation au sein des musées des Beaux-Arts en France. Cette journée aura lieu le 11 octobre 2016, de 9h30 à 17h dans l’auditorium du Petit Palais (Paris).

Le CLIC France a d’ores et déjà dégagé les thématiques des trois table-rondes, partagées par un grand nombre des musées des beaux-arts français :

  • Collection : de la numérisation à la diffusion (mise en ligne des collections sur le site internet, open content, exportation des contenus sur plateforme wikipédia ou google, etc)
  • Application, cartel numérique, immersion: les nouvelles expériences de visite du musée
  • Quels financements pour le numérique et l’innovation ? (Partenariats, crowdfunding et mutualisation)

Pré-inscription disponible en ligne

Dans la perspective de cet événement, retrouvez les articles parus sur le site du CLIC de juillet 2010 à juin 2016 et traitant de la stratégie et des réalisations numériques des musées des Beaux-Arts en France et dans le monde.

mudo oise salle table  musée-des-augustins-toulouse-appli-visiteurs-575x575 Musée beaux arts lyon 480749-ingres

Stratégie numérique

Sites web et valorisation des collections

Applications, audioguides et autres outils mobiles in-situ

Réseaux sociaux

Performances & arts numériques

Accessibilité

Jeunesse & éducation

Interaction avec le public

Dispositifs numériques d’exposition

Partenariats, mécénat et financement populaire

  • Stratégie numérique

C.Villeneuve de Janti (Musée des Beaux-Arts de Nancy): « L’idéal serait de personnaliser les contenus jusqu’à les individualiser » (juillet 2016)

Charles Villeneuve de Janti, directeur du Musée des Beaux-Arts de Nancy et de la Maison de Jean Prouvé a répondu aux questions du CLIC France sur sa stratégie numérique. Il aborde pour nous les thématiques de la valorisation de la collection par la numérisation, la transition de l’audioguide à l’application et l’implication des visiteurs dans la vie du musée.

Pour sa réouverture, le MUDO Musée de l’Oise mise sur une médiation et une programmation très numériques (février 2015)

Crowdfunding, guide multimédia, table multitouch, gifs animés, art numérique … le MUDO Musée de l’Oise, fermé pendant 2 ans, s’est emparé du numérique sous toutes ses formes pour ré ouvrir ses portes. Objectif: conjuguer art et innovation pour se hisser au niveau des plus grands.

Musée des beaux arts, bibliothèques … Nancy et la Lorraine mettent le cap sur le numérique ! (octobre 2013)

Musée des beaux-arts de Nancy, Bibliothèque numérique de référence … Nancy et les autres collectivités territoriales de Lorraine multiplient les initiatives numériques culturelles.

  • Sites web et valorisation des collections

Le musée des Beaux Arts de Lyon lance un site web pour décrypter l’histoire de l’art au XXe siècle (novembre 2014)

Le 18 octobre 2014, le musée des Beaux-Arts de Lyon a mis en ligne un nouveau site web Histoire des arts / collections du XXe siècle qui permet d’explorer de manière interactive, éducative et parfois ludique, une grande partie de la riche collection du musée.

musée beaux arts lyon site web collections capture-d-ecran1_060614

Le Musée des beaux-arts de Lyon propose une exploration (parfois ludique) de 13 chefs-d’oeuvre en ultra haute définition (mars 2014)

Depuis février 2014, le musée des beaux-arts de Lyon propose aux internautes 13 peintures de ses collections en très haute définition. Une visite inédite, et une manière originale de rapprocher le musée, ses œuvres et son public. Présentation du projet et explications par Stéphane Degroisse (Chargé du site internet et des nouveaux médias) et Guillemette Naessens (Responsable du service communication).

  • Applications, audioguides et autres outils mobiles in-situ

Le De Young Museum, premier musée mondial choisi par Apple pour intégrer sa montre connectée (avril 2016)

L’application du de Young Museum est la première application muséale disponible pour l’Apple Watch. L’application géolocalisée, créée en partenariat entre les Fine Arts Museums de San Francisco et la start-up locale Guidekick, avait été initialement lancée en Octobre 2015.

Le musée Thomas Henry de Cherbourg accompagne sa réouverture du lancement d’un nouveau guide multimédia conçu par smArtapps (mars 2016)

Le musée Thomas Henry ré-ouvre ses portes le 19 mars 2016 après une fermeture de quatre années qui a servi à une importante campagne de mise aux normes, de rénovation et de modernisation de ses locaux. A l’occasion de sa réouverture, le musée dévoile son nouveau guide multimédia de visite.

screen322x572 screen322x572 (1) screen322x572 (3)

Le Musée des beaux-arts de San Francisco intègre la technologie de géolocalisation indoor d’Apple dans sa nouvelle application Young Museum (octobre 2015)

Le Musée des beaux-arts de San Francisco vient de dévoiler sa nouvelle application Young Museum, qui est le premier outil numérique de musée dans le monde à intégrer la technologie de géopositionnement indoor d’Apple. Une technologie qui va permettre d’enrichir et de simplifier fortement l’expérience utilisateur.

Le musée des Beaux-Arts de Calais se visite avec une nouvelle application mobile (septembre 2015)

Le musée des beaux-arts de Calais a lancé le 19 septembre son application numérique « mba Calais » développée par l’agence Mazedia : une application ludique sur mobile ou tablette et destinée au public adulte et enfant, avec des anecdotes sur le musée, des jeux, des parcours thématiques et des commentaires sur près de 60 œuvres.

Le musée des Beaux-Arts de Lyon met à la disposition de ses visiteurs quinze tablettes et une nouvelle application téléchargeable (mai 2015)

Depuis le 29 avril 2015, le musée des Beaux-Arts de Lyon met à disposition du public un nouvel outil mobile pour découvrir les collections : 15 tablettes comprenant l’application Musée des Beaux-Arts de Lyon, l’application Parcours Thématiques et les photographies en gigapixels de 15 tableaux pour approcher les œuvres jusque dans leurs moindres détails.

IMG_6918-382x575 IMG_6916-383x575 IMG_6917-382x575

Le Musée national des beaux arts du Québec veut acheter plus de 220 iPads (avril 2015)

Le site web FM93 a révélé le 13 avril 2015 que le Musée national des beaux arts du Québec avait lancé un appel d’offres pour acheter 224 iPads Air 2 d’Apple. Le musée n’a fourni ni les raisons exactes d’une telle acquisition, ni son budget global.

F. Raymond (Palais des Beaux-Arts, Lille): « les contenus audio et vidéo sont encore trop linéaires et laissent peu de place à une réelle interactivité! » (novembre 2012)

Florence Raymond, attachée de conservation en charge du Département XVIIIe siècle et des Nouveaux Médias, et l’équipe du musée nous présentent le Palais des Beaux-Arts de Lille, ses développements récents en matière d’audioguides et d’applications mobiles et ses nouveaux projets autour de la 3D et de la réalité augmentée.

GAMME au musée des Beaux Arts de Rennes pour admirer l’invisible ! (juillet 2010)

Durant la saison estivale, le musée des Beaux Arts de Rennes lance une opération destinée aux jeunes âgés de 15 à 25 ans . Une expérience innovante qui permet de découvrir le musée  en réalité augmentée.

  • Réseaux sociaux

Le Palais des Beaux-Arts de Lille propose une exposition des meilleurs clichés réalisés pendant sa journée Instameet de février 2016 (Mai 2016)

Le mardi 23 février 2016, le Palais des Beaux-Arts de Lille et @IgersLille organisaient le premier #emptymuseum de France et invitaient des instagramers sur toute une journée. Moins de 3 mois après, une exposition au sein du Palais des Beaux-Arts de Lille permet aux visiteurs de découvrir les 50 plus beaux clichés pris à l’occasion de la journée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA© Mon hibou rose © PBALille Photo JMDautel

© Mon hibou rose                                                         © PBALille Photo JMDautel

Le 23 février 2016, le Palais des Beaux-Arts de Lille invite les instagramers en ses murs pendant une journée (février 2016)

Le Mardi 23 février 2016, le Palais des Beaux-Arts de Lille (instagram.com/pbalille) et @IgersLille, la communauté des instagramers lillois, accueillent au musée une cinquantaine d’instagramers, pour un instameet inédit, une session de prises de vues par des utilisateurs du réseau social. Cet #emptymuseum, le premier organisé en France sur toute une journée, permettra aux participants, un jour de fermeture au public, de faire du musée leur terrain de jeu photographique : de 8h à 22h non stop, avec accès à l’ensemble des espaces d’exposition mais aussi à des lieux rarement accessibles.

  • Performances & arts numériques

Arnaud Pottier (BK digital art): « le projet Golem peut être une performance ou une installation muséographique pour des œuvres préexistantes » (avril 2015)

Rendre le patrimoine plus vivant ? Le studio BK digital art company a pris ce pari au sens littéral: son projet Golem x Apollo réunit la beauté des statues grecques et la vie qui animait le Golem de la tradition juive. Grâce à des projections vidéos, les visages des statues s’animent et vous fixent… Arnaud Pottier, créateur du projet, nous l’explique en détails et lance également un appel aux musées.

Le Musée Fabre de Montpellier se prête aux jeux vidéo et à l’art numérique (novembre 2014)

Pour la 2e année consécutive, le musée Fabre de Montpellier Agglomération fait entrer l’art numérique dans ses salles avec un accrochage inédit, à l’occasion du Montpellier In Game (MIG) de Montpellier Agglomération. Du 18 novembre 2014 au 4 janvier 2015, 39 œuvres d’art numérique sont à découvrir gratuitement dans le hall Buren.

  • Accessibilité

Le musée des Augustins de Toulouse lance la V2 de son application mobile, incluant des contenus en langue des signes (octobre 2014)musée augustins toulouse Appli_LSF

Depuis la fin septembre 2014, la nouvelle version de l’application mobile audioguide du musée des Augustins de Toulouse est disponible sur les plateformes Apple et Google. Objectif: rendre le musée encore plus accessible, notamment pour les publics empêchés.

  • Jeunesse & éducation

Les musées d’Angers publient une bande dessinée numérique destinée aux 15-18 ans et consacrée aux œuvres d’art spoliées pendant la 2nde Guerre mondiale (janvier 2016)

Le Portrait d’Esther est une bande dessinée numérique conçue en 5 épisodes présentée par les musées d’Angers. La publication du premier épisode a eu lieu le 13 janvier 2016, suivie par un second épisode paru le 20 janvier. L’ouvrage gratuit est consultable via un site web dédié et une application pour tablettes accessible hors-ligne. À travers ce projet transmédia, les musées d’Angers souhaitent sensibiliser le grand public au destin des œuvres d’art volées par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le Palais des Beaux-Arts de Lille propose des tablettes tactiles pour mieux accueillir les 6-12 ans (décembre 2013)

Depuis le vendredi 13 décembre 2013, le Palais des Beaux-Arts de Lille propose 10 tablettes iPads et une application spécifique destinés aux 6-12 ans. Cette nouvelle offre numérique vient compléter le visioguide lancé par le musée en mars 2012. « Muséo+ PBA Lille » est une application qui aide les enfants de 6 à 12 ans à découvrir les oeuvres du Palais des Beaux-Arts de Lille en groupe ou en famille. À travers des jeux interactifs, des questions et des explications en vidéo, les enfants découvrent 7 oeuvres grâce à Karine, une jeune passionnée d’art qui les guide au sein des collections.

  • Interaction avec le public

. Artemix, le petit frère breton

Le musée des Beaux-arts de Brest, en partenariat avec le service patrimoine de la ville, les Fabriques du Ponant et les Petits débrouillards, propose à sa communauté de détourner l’institution pour mieux se l’approprier. Prenant place dans le musée des Beaux-arts pendant les journées européennes du patrimoine, du vendredi 18 au dimanche 20 septembre 2015, l’événement souhaite réunir des équipes de 6 à 8 personnes. Le fablab les Fabriques du Ponant mettra à disposition du matériel plus technique pour concevoir un prototype pour le public du musée afin qu’il comprenne mieux une oeuvre, une idée ou un espace.

  • Dispositifs numériques d’exposition

Exposition «2050, une brève histoire de l’avenir» aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique: une statuette en 3D, une appli et un photomaton (septembre 2015)

En collaboration avec le Musée du Louvre, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique organisent, jusqu’au 24 janvier 2016, une exposition intitulée « 2050 – une brève histoire de l’avenir ». Pour cette exposition, le musée propose une série d’outils numériques et une réplique imprimée en 3D de la Venus de Galgenberg, une des plus vieilles statuettes connues à ce jour.

musée beaux arts bruxelles statue 3D

Au musée des Beaux-Arts de Mons, le public compose des vers numériques avec les objets de la Grande Guerre (septembre 2014)

Dans une exposition dédiée à la Grande Guerre, le musée des Beaux-arts de Mons (BAM) présente des objets historiques dont des répliques, placées sur des bornes numériques, délivrent un témoignage de la guerre sous la forme de haikus.

Avec le groupe Air, le Palais des Beaux Arts de Lille (re)mixe musée et musique (avril 2014)

Le jeudi 11 avril, le Palais des Beaux-arts de Lille a lancé Open Museum, une carte blanche donnée chaque printemps à un artiste. Premier invité de cet événement, le groupe Air a composé des musiques originales diffusées, grâce à des dispositifs sophistiqués, devant certaines œuvres des collections mais également autour des créations d’artistes contemporains également invités. Cette initiative est une première dans un musée.

Pour son exposition Babel, le Palais des Beaux Arts de Lille lance sa seconde application mobile (juin 2012)

Le Palais des Beaux Arts de Lille inaugure sa nouvelle exposition consacré au mythe architectural de la tour de Babel et développe pour l’occasion sa première application d’exposition. Un dispositif mobile intéressant d’autant plus que le musée ne propose pas d’audioguide.

  • Partenariats, mécénat et financement populaire 

Quatre statues des XVI et XVIIèmes siècles déposés par l’Etat au Palais des Beaux Arts de Lille et bientôt rénovées avec le soutien des PME régionales (mars 2016)

Le mercredi 30 mars 2016, Martine Aubry, maire de Lille, et Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie, préfet du Nord, ont entériné le dépôt en juillet 2015 au Palais des Beaux-Arts de Lille de quatre statues des XVI et XVIIè siècles propriété de l’État français. Ce dépôt a été rendu possible grâce au don à l’État de M. Rault, propriétaire du terrain où étaient enfouies les statues. Cette première présentation de ces chefs d’oeuvres était également l’occasion de lancer la campagne de financement participatif auprès des PME de la région de Lille. Une première pour le Palais des Beaux Arts !

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et l’Institut Culturel de Google dévoilent les oeuvres de Bruegel de manière interactive et immersive (mars 2016)

Le 15 mars 2016, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et l’Institut Culturel de Google lancent – en première mondiale – le projet Bruegel / Unseen Masterpieces qui réunit à ce jour huit prestigieux musées internationaux autour de la figure de Bruegel l’Ancien. À travers une large palette d’expériences accessibles en ligne et au cœur du musée, cette initiative inédite propose à chacun de s’immerger dans les chefs-d’œuvre de Bruegel. Ainsi, 12 peintures – soit un quart des peintures de Bruegel encore existantes et dont certaines n’ont pas voyagé depuis plus de 100 ans en raison de leur fragilité- sont disponibles en ligne en ultra-haute résolution grâce à la technologie Gigapixel. Le Google Art Project devient également la plateforme de référence pour les oeuvres de Bruegel avec 45 peintures, dessins et gravures accessibles en ligne.

(c) D-Sidegroup, 2016

(c) D-Sidegroup, 2016

Le « Ticket Mécène » de Bordeaux essaime au musée des Beaux Arts de Chartres (mars 2015)

Le lundi 2 mars 2015, le conseil municipal de Bordeaux a voté la concession du droit d’usage de la marque Ticket mécène à la Ville de Chartres qui en avait fait la demande. Ce dispositif, initié par le CAPC de Bordeaux en 2013 et renouvelé en 2014, propose au public de faire un don pour l’acquisition d’une œuvre lors de l’achat de son ticket d’entrée au musée.

SOURCE: CLIC France

PHOTOS: D-Sidegroup, Mon hibou rose, PBALille Photo JMDautel

Date de première publication: 08/07/2016